Et pourquoi pas ?

Publié dans Paroissiales - 15 septembre 2017

Comme à son habitude, le Seigneur nous adresse ce dimanche une Parole exigeante. L’Evangile invite à pardonner son frère jusqu’à 70 fois sept fois. Quelle exigence que l’amour ! Nous pouvons faire la liste des situations, des personnes, des expériences de nos vies où nous n’avons pas réussi à pardonner. Et si, en cette période de rentrée, nous faisions d’abord la liste des situations, des personnes, des expériences où, avec l’aide du Seigneur, nous avons pris patience ?
Et pourquoi pas ?
Pourquoi ne pas commencer par remercier le Seigneur ? Pour telle rencontre de l’été avec une personne ennuyeuse que j’ai pris le temps d’écouter, pour tel imprévu que j’ai accepté avec recul ou encore pour les retrouvailles familiales qui, cahin-caha, se sont bien passées.
Merci Seigneur pour tout ce que tu m’as donné de vivre ces dernières semaines,
pour les joies mises sur ma route et pour toutes les fois où, par ta grâce,
j’ai réussi à pardonner, patienter, aimer.
Le reste de nos vies, parfois fautif de notre part, peut être présenté à Dieu dans le cadre du sacrement de la réconciliation, dont les nombreux horaires sont indiqués dans le guide paroissial. Mais que le 1er cri de notre coeur soit bien :
« Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! » (Ps 102)

Père Bertrand d’Abzac

Télécharger l’intégralité de Paroissiales du 17 septembre 2017 (format PDF)

Télécharger le texte de la 1ère lecture du dimanche 17 septembre et son commentaire (format PDF)

Télécharger le bulletin d’inscription pour l’accueil des nouveaux paroissiens (format PDF)